avril, 2017

Archive for avril, 2017

 Toute l’équipe d’Aquitaine Science Transfert est heureuse de vous présenter son rapport d’activités de l’année 2016.

 

"Nous atteignons aujourd’hui 7 produits ou services mis sur le marché par nos licenciés. La progression du nombre de transferts vers des entreprises issus des projets de maturation est en hausse constante. La SATT Aquitaine confirme la qualité de ses services rendus aux entreprises et à la communauté des chercheurs. Nous sommes aujourd’hui un acteur facilitateur, créateur de valeur économique partagée. En cela, nous nous inscrivons dans la dynamique de forte promotion de l’innovation portée par nos actionnaires académiques, qui démontrent à travers l’Idex de l’Université de Bordeaux et l’obtention récente de l’I-Site pour l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, que l’excellence en recherche, pédagogie et innovation sont de plus en plus indissociables et multiformes", commente Maylis Chusseau, Présidente d'Aquitaine Science Transfert.

La SATT Aquitaine en 2016, c'est :

- 132 projets détectés ;

- 16 projets engagés en maturation ;

- 2 366 K€ d’investissements engagés en maturation (hors PI et RH SATT) ;

- 69 titres déposés (56 nouveaux brevets prioritaires dont 48 dépôts gérés par Aquitaine Science Transfert, 13 logiciels dont la totalité gérée par AST) ;

- 13 accords d’exploitation dont 10 licences, 1 accord de copropriété, 2 cessions ;

- 5 start-up créées ;

- 1 produit sur le marché ;

- 519 contrats de recherche partenariale signés pour 804 K€ de CA.

 

Ce rapport illustre les activités de la SATT Aquitaine et démontre par les chiffres, les faits et les témoignages des chercheurs et entrepreneurs, que l’innovation est l’affaire de nombreux acteurs qui peuvent plus que jamais compter sur son soutien.

> Télécharger le rapport (pdf)  

 

Vos recherches portent sur la robotique et la cobotique (gestion de trajectoire, Interface Homme Machine, localisation / géolocalisation, gestion de l’énergie, voir et éviter…) et pourraient répondre à des problématiques des industries aéronautique, spatiale, automobile, navale, des machines-outils, du home care, de l’entertainment ?

Aquitaine Science Transfert, filiale de valorisation des établissements de recherche d’Aquitaine, lance pour le compte de nos établissements actionnaires (l’Université de Bordeaux, l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, le CNRS, Bordeaux INP, ESTIA) et en partenariat avec Aquitaine Robotics, un appel à résultats de recherche autour de la thématique Robotique / Cobotique, pour détecter de futures innovations.

Les applications autour ces thématiques sont nombreuses ! Aussi n’hésitez pas à répondre si vous pensez que vos résultats de recherche s’inscrivent dans cette thématique.

Après analyse, votre résultat de recherche pourra faire l’objet d’un dépôt d’une demande de brevet, d’un dépôt de logiciel ou encore d’un programme de maturation soutenu financièrement par Aquitaine Science Transfert, en vue d’une valorisation ou d’un transfert vers le monde de l’Entreprise.

Les projets sont à déposer au plus tard le 12 mai 2017.

Vous pouvez consulter et télécharger :

 
Nous vous remercions de votre participation.  

 

Contact :
Jacky CHARTIER Responsable Business Unit Aéronautique Spatial Défense & Systèmes
Tel : 05 33 51 43 05 / 06 26 5307 19
Email : j.chartier@ast-innovations.com

Dans le cadre de la valorisation des résultats de recherche de l’Université François Rabelais de Tours, la SATT Grand Centre a conclu un accord de partenariat avec une entreprise de biotechnologie internationale pour poursuivre le développement d’un vaccin bivalent dirigé contre les virus des hépatites B et C.

Ce vaccin inédit a été développé au sein du laboratoire INSERM U966 de l’Université de Tours Morphogenèse et Antigénicité du VIH et des Virus des Hépatites dirigé par le Professeur Philippe ROINGEARD. Cette équipe a récemment réalisé une première mondiale en visualisant pour la première fois le virus de l’hépatite C par microscopie électronique. Les infections chroniques par les virus des hépatites B et C peuvent évoluer vers une cirrhose et un cancer du foie, conduisant au décès de plus d’un million de personnes dans le monde annuellement.

Selon l’OMS, plus de 250 millions d’individus souffrent d’une hépatite chronique B, malgré le fait qu’il existe un vaccin efficace contre le virus de l’hépatite B.

Ce vaccin qui permet de protéger contre le développement d’un cancer existe depuis 25 ans mais il n’est malheureusement pas assez utilisé.

Par ailleurs, l’OMS estime que 180 millions d’individus sont porteurs chronique du virus de l’hépatite C, un virus pour lequel il n’existe actuellement pas de vaccin.