SATT Aquitaine Science Transfert

Archive for the ‘SATT Aquitaine Science Transfert’ Category

Aquitaine Science Transfert, filiale de valorisation des établissements de recherche d’Aquitaine, lance avec le soutien de l’université de Bordeaux, l’université de Pau et des Pays de l’Adour, le CNRS et Bordeaux INP, un appel à résultats de recherche dans les domaines de l'Agroalimentaire pour détecter de futures innovations.

Continue Reading →

La société NETA, créée en décembre 2016, qui conçoit et fabrique des microscopes photo-acoustiques, vient de signer un accord de licence exclusive avec Aquitaine Science Transfert.

Continue Reading →

Le Conseil d’Administration d’Aquitaine Science Transfert a donné son feu vert pour accompagner 6 nouveaux projets de maturation, à hauteur de 822 700 euros d’investissements. L’objectif des programmes de maturation financés par Aquitaine Science Transfert est d’accélérer le « time-to-market » des technologies issues de la recherche académique, d’en faire des innovations créatrices de valeur économique et d’emplois.

Continue Reading →

 La start-up Irisiôme, qui développe et commercialise des systèmes laser à longueur d’onde adaptable - une technologie développée au sein du Centre d’Etudes Lasers Intenses et Applications CELIA (université de Bordeaux, CNRS, CEA) - va mettre à disposition des praticiens un système unique pour les traitements dermatologiques. Se positionnant sur le marché en pleine expansion du détatouage, la start-up présente un potentiel de développement très important, renforcé aujourd’hui par l’entrée au capital de la SATT Aquitaine. Une première pour Aquitaine Science Transfert, qui après avoir accompagné le projet sur les phases de maturation et de création d’entreprise, concrétise aujourd’hui sa capacité d’investissement et son engagement auprès de jeunes entreprises innovantes.

Continue Reading →

Mardi 2 mai, l’équipe d’Aquitaine Science Transfert a eu le plaisir d’accueillir Monsieur le Préfet de la région Nouvelle Aquitaine Pierre Dartout - en présence de Michel Stoumboff, Secrétaire Général aux Affaires Régionales, Dominique Rebière, Délégué régional à la Recherche et à la Technologie, Manuel Tunon de Lara, Président de l’université de Bordeaux, Eric Papon, Vice président délégué innovation de l’université de Bordeaux et Philippe Bourdier, Délégué Innovation Réseau Ouest BPI France. La visite a débuté dans nos locaux avec une présentation de la SATT Aquitaine.

Elle s'est poursuivie par un accueil au Laboratoire Ondes et Matière d'Aquitaine (LOMA) avec la présentation du laboratoire par son directeur Fabio Pistolesi, puis la présentation du projet TERAWAVE, porté par Emmanuel Abraham, Professeur des universités, en partenariat avec la société NETHIS, représentée pour l’occasion par son dirigeant Jean-Pascal Caumes.

Sur la photo (de gauche à droite) : Manuel Tunon de Lara, Président de l’université de Bordeaux, Fabio Pistolesi, Directeur du LOMA, Pierre Dartout, Préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, Michel Stoumboff, Secrétaire Général aux Affaires Régionales, Dominique Rebière, Délégué régional à la Recherche et à la Technologie, Matthieu Ayfre, Chef de projet/Business developer Aquitaine Science Transfert, Maylis Chusseau, Présidente d’Aquitaine Science Transfert

 Toute l’équipe d’Aquitaine Science Transfert est heureuse de vous présenter son rapport d’activités de l’année 2016.

 

"Nous atteignons aujourd’hui 7 produits ou services mis sur le marché par nos licenciés. La progression du nombre de transferts vers des entreprises issus des projets de maturation est en hausse constante. La SATT Aquitaine confirme la qualité de ses services rendus aux entreprises et à la communauté des chercheurs. Nous sommes aujourd’hui un acteur facilitateur, créateur de valeur économique partagée. En cela, nous nous inscrivons dans la dynamique de forte promotion de l’innovation portée par nos actionnaires académiques, qui démontrent à travers l’Idex de l’Université de Bordeaux et l’obtention récente de l’I-Site pour l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, que l’excellence en recherche, pédagogie et innovation sont de plus en plus indissociables et multiformes", commente Maylis Chusseau, Présidente d'Aquitaine Science Transfert.

La SATT Aquitaine en 2016, c'est :

- 132 projets détectés ;

- 16 projets engagés en maturation ;

- 2 366 K€ d’investissements engagés en maturation (hors PI et RH SATT) ;

- 69 titres déposés (56 nouveaux brevets prioritaires dont 48 dépôts gérés par Aquitaine Science Transfert, 13 logiciels dont la totalité gérée par AST) ;

- 13 accords d’exploitation dont 10 licences, 1 accord de copropriété, 2 cessions ;

- 5 start-up créées ;

- 1 produit sur le marché ;

- 519 contrats de recherche partenariale signés pour 804 K€ de CA.

 

Ce rapport illustre les activités de la SATT Aquitaine et démontre par les chiffres, les faits et les témoignages des chercheurs et entrepreneurs, que l’innovation est l’affaire de nombreux acteurs qui peuvent plus que jamais compter sur son soutien.

> Télécharger le rapport (pdf)  

 

Vos recherches portent sur la robotique et la cobotique (gestion de trajectoire, Interface Homme Machine, localisation / géolocalisation, gestion de l’énergie, voir et éviter…) et pourraient répondre à des problématiques des industries aéronautique, spatiale, automobile, navale, des machines-outils, du home care, de l’entertainment ?

Aquitaine Science Transfert, filiale de valorisation des établissements de recherche d’Aquitaine, lance pour le compte de nos établissements actionnaires (l’Université de Bordeaux, l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, le CNRS, Bordeaux INP, ESTIA) et en partenariat avec Aquitaine Robotics, un appel à résultats de recherche autour de la thématique Robotique / Cobotique, pour détecter de futures innovations.

Les applications autour ces thématiques sont nombreuses ! Aussi n’hésitez pas à répondre si vous pensez que vos résultats de recherche s’inscrivent dans cette thématique.

Après analyse, votre résultat de recherche pourra faire l’objet d’un dépôt d’une demande de brevet, d’un dépôt de logiciel ou encore d’un programme de maturation soutenu financièrement par Aquitaine Science Transfert, en vue d’une valorisation ou d’un transfert vers le monde de l’Entreprise.

Les projets sont à déposer au plus tard le 12 mai 2017.

Vous pouvez consulter et télécharger :

 
Nous vous remercions de votre participation.  

 

Contact :
Jacky CHARTIER Responsable Business Unit Aéronautique Spatial Défense & Systèmes
Tel : 05 33 51 43 05 / 06 26 5307 19
Email : j.chartier@ast-innovations.com

Créé en 2007, ce prix récompense une découverte innovante dans le traitement des maladies et affections de la peau. Le Dr Christine Léauté-Labrèze est le premier dermatologue français à recevoir ce prix, en reconnaissance de son importante contribution au traitement de l'hémangiome infantile.

 

Bordeaux, (France), le 6 mars 2017 : le prix Eugene Van Scott Award for Innovative Therapy of the Skin and Phillip Frost Leadership Lecture, créé en 2007, a été remis cette année à Christine Léauté-Labrèze, dermatologue au Centre hospitalier universitaire de Bordeaux. Il vient récompenser son importante contribution au traitement de l'hémangiome infantile.

 

"Je suis très touchée et heureuse de recevoir ce prix. Il récompense un travail d'équipe de plusieurs années et illustre la réussite d'un partenariat public-privé original, ayant abouti à une meilleure prise en charge thérapeutique des patients atteints d'hémangiomes infantiles sévères". Dr Christine Léauté-Labrèze, Dermatologue au CHU de Bordeaux.

 

La découverte fortuite de Christine Léauté-Labrèze L'effet positif du propranolol, dernière molécule en date indiquée dans la prise en charge de l'hémangiome infantile, a été découvert par le Docteur Christine Léauté-Labrèze, dermatologue au CHU de Bordeaux. En 2007, un nourrisson de trois mois était amené au service de dermatologie pédiatrique de l'hôpital pour un important hémangiome qui lui obstruait les voies respiratoires du nez. Quelques jours après le début du traitement, l'enfant développait une myocardiopathie liée au médicament administré. Le cardiologue mit alors en place le traitement normalement utilisé contre ce type de pathologie cardiaque. Contre toute attente, Christine Léauté-Labrèze observa alors une diminution de l'hémangiome, qui finit par disparaître en quelques semaines. L'effet observé fut confirmé dans un autre cas, celui d'un patient ne répondant pas aux traitements conventionnels. L'équipe décida alors de breveter cette découverte et de publier ces résultats sous forme de lettre dans le New England Journal of Medicine (NEJM). Pour pouvoir promouvoir ses efforts de recherche et permettre à chaque patient concerné de bénéficier de cette découverte, l'Université de Bordeaux et le CHU de Bordeaux ont établi, grâce à Aquitaine Valo*, un partenariat avec Pierre Fabre Dermatologie, visant à perfectionner, développer, tester et fabriquer une formule et une forme pharmaceutique du médicament qui soient adaptées au traitement de l'hémangiome infantile et approuvées par les autorités sanitaires (FDA, EMA).

 

*Les équipes d’Aquitaine Valo, devenue Aquitaine Science Transfert en 2012, filiale de valorisation des établissements de recherche d’Aquitaine, ont permis de faire d’un succès de science, un succès de marché.

>Information :communiqué de presse Pierre Fabre 06/03/2017

12345