Actualités

Poietis, société de Bioimpression 3D, signe un accord de licence exclusive et mondiale avec Aquitaine Science Transfert et l’université de Bordeaux

  Pessac, France, 22 décembre 2014 – Poietis®, première société française de Bioimpression 3D, annonce la signature d’une licence exclusive et mondiale avec l’université de Bordeaux et Aquitaine Science Transfert®, la SATT Aquitaine, pour exploiter la technologie de Bioimpression 3D assistée par laser, technologie inventée par le Dr. Fabien Guillemot, et brevetée par Inserm Transfert au nom de l’Inserm et par l’université de Bordeaux. La signature de la licence intervient après que la SATT Aquitaine a assuré la maturation et le transfert de la technologie vers Poietis®. La société a été créée en septembre par Fabien Guillemot qui en est le Président et Directeur Scientifique et Bruno Brisson, Directeur Général et responsable du développement d’affaires.   Fabien Guillemot, Président de Poietis®, chargé de Recherche Inserm, laboratoire de Bioingénierie tissulaire « Il n’est pas toujours facile de transformer une technologie de laboratoire de rupture en entreprise. On a pris le temps de se poser autour de la table, de réfléchir et d’établir un business model le plus adapté possible à la maturité de la technologie. La SATT Aquitaine nous a permis de recruter un ingénieur d’études pour accélérer le développement d’un de nos produits. La signature de cette licence nous permet aujourd’hui d'exploiter une technologie unique au monde qui nous assurera une avance considérable par rapport aux autres technologies de bioimpression ». Maylis Chusseau, Présidente d’Aquitaine Science Transfert® « L’aventure Poetis a démarré en 2006 par la rencontre des sciences de l’ingénierie tissulaire avec les technologies optiques. Ce projet a été fortement soutenu dès les phases amont par l’Inserm, l’Université de Bordeaux, l’ANR et le Conseil régional d’Aquitaine. Aquitaine Science Transfert a apporté son expertise et des financements à Fabien Guillemot et à son équipe au moment décisif de la vie d’une technologie de rupture. La signature de cette licence marque l’étape de convergence entre technologie, propriété intellectuelle, marché et modèle économique ». Manuel Tunon de Lara, Président de l’université de Bordeaux « Une des missions de l'université est la production de recherches d'excellence qui visent l'enrichissement des connaissances les plus académiques mais qui ne pourront pas toutes devenir de véritables innovations. Certaines créations originales peuvent aller jusqu'à la création d'entreprises innovantes, par la volonté du porteur de projet, par la prise en charge par des structures partenaires de l'université des principales étapes de maturation et d'incubation, mais également par l'octroi de ressources externes apportées par des tiers, Ce long parcours est avant tout une formidable aventure personnelle appuyée par un écosystème d'innovation, qui est exceptionnel en Aquitaine. La conjonction de toutes ces énergies permet aujourd'hui de trouver les conditions pour la meilleure réussite de ce projet. » Philippe Leconte, Délégué régional Inserm « Ce projet est le fruit d’un travail en amont effectué par Inserm Transfert qui en a détecté le potentiel, a protégé l’invention puis accompagné sa progression jusqu’à la prise de relais par la SATT Aquitaine. La signature de cette licence est l’aboutissement d’une belle coopération entre les organismes et leurs structures de valorisation au bénéfice des chercheurs et de leurs projets de valorisation ». > Lire l'intégralité du communiqué