SATT Aquitaine Science Transfert

Archive for the ‘SATT Aquitaine Science Transfert’ Category

La société Femto Easy, créée en février 2016, vient de signer un accord de licence exclusive avec Aquitaine Science Transfert, pour concevoir, fabriquer et commercialiser des instruments de mesure innovants d’impulsions laser. Cette signature de licence concrétise le parcours d’un transfert de technologie réussi, 24 mois après le démarrage du projet, assuré notamment par la SATT Aquitaine et le CNRS.

Initié par Antoine Dubrouil, Docteur en Physique et chercheur du Centre Lasers Intenses et Applications CELIA (université de Bordeaux / CNRS / CEA), le projet Femto Easy a consisté à développer un instrument permettant de mesurer la durée des impulsions laser de type « autocorrélateur ». Financé par Aquitaine Science Transfert et le CNRS, un programme de maturation est lancé en novembre 2014 et la technologie est brevetée par la SATT Aquitaine. En février 2016, Antoine Dubrouil et son associé Stéphane Lecorné, ingénieur en informatique, créent la société Femto Easy pour concevoir, fabriquer et commercialiser les instruments de mesure.

« Cette signature de licence arrive deux ans après le démarrage du projet de maturation. C’est très stimulant et gratifiant de réaliser son projet, de créer de l’activité, des emplois, et surtout de participer à l’excellence scientifique. Car au-delà de l’aspect économique, le développement de cette technologie va permettre à la recherche fondamentale d’aller encore plus loin dans le domaine des impulsions laser ultra-brèves. En tant qu’entrepreneur, je ne regrette absolument pas mon choix. Nous nous préparons maintenant à notre prochain défi qui est une nouvelle levée de fonds pour 2017, l’idée étant d’élargir nos produits avec un département R&D très actif et une force commerciale structurée », explique Antoine Dubrouil, inventeur et Président de Femto Easy.

« La complémentarité des compétences juridiques, marketing et management de projet, au sein de l’équipe projet de la SATT nous a permis avec Antoine d’amener cette technologie pas encore mûre jusqu’au marché en moins de 24 mois, et en l’implantant localement. On peut dire que le pari est réussi ! », précise Matthieu Ayfre, Chef de projet Sciences de l’ingénieur à Aquitaine Science Transfert.

> Lire le communiqué dans son intégralité

Le Conseil d’Administration d’Aquitaine Science Transfert a donné son feu vert pour accompagner 3 nouveaux projets de maturation, à hauteur de 815 700 euros d’investissements. L’objectif des programmes de maturation financés par Aquitaine Science Transfert est d’accélérer le « time-to-market » des technologies issues de la recherche académique, d’en faire des innovations créatrices de valeur économique et d’emplois.

Deux projets en SANTE :

  • μTHERAPIE, un nouveau traitement contre le cancer du foie
  • ONCOPROT, des kits de quantification de biomarqueurs pertinents, impliqués dans les pathologies cancéreuses

  Un projet dans le domaine de l’ÉNERGIE - FILIÈRES VERTES :

  • HELP, la future génération de pile à combustible

  > Lire le communiqué dans son intégralité (pdf)

Le Conseil d’Administration d’Aquitaine Science Transfert a donné son feu vert pour 1 331 650 euros d’investissements dans 12 nouveaux projets de maturation. L’objectif des programmes de maturation est d’accélérer le « time-to-market » des technologies issues de la recherche académique, d’en faire des innovations rentables, créatrices de valeur économique et d’emplois. Parmi ces douze projets, on peut citer :

Deux projets en SANTÉ :

  • PREDICTION AVC, pour prédire les troubles cognitifs après un infarctus cérébral
  • NEWTS, tester l’efficacité des crèmes solaires, sans risque pour la santé

Deux projets TIC appliqués à la SANTÉ, au LUXE et à l’AGROALIMENTAIRE :

  • DELI, une nouvelle solution électronique de lutte contre la contrefaçon
  • 6FOOD, technologie innovante d’optimisation de la pisciculture

Et deux projets dans le domaine des MATÉRIAUX :

  • CETRA, des céramiques transparentes dans la gamme infrarouge
  • MOTALI, un isolant thermique à base de tanins d’arbres et de lignine


> Lire le communiqué dans son intégralité (version pdf)

Après plusieurs mois de travail mobilisant ses 36 salariés, Aquitaine Science Transfert devient la première SATT de France certifiée ISO 9001 version 2008. Cette certification du système de management met les établissements clients et partenaires d’Aquitaine Science Transfert au coeur de l’activité de la SATT.

Talence, le 25 janvier 2016 – Aquitaine Science Transfert, la Société d’Accélération du Transfert de Technologies d’Aquitaine, a reçu de la Lloyd’s Register Quality Assurance, le certificat d’approbation pour sa mise en conformité avec le système de management de la qualité, pour les activités suivantes :

- Financement et accompagnement des phases de maturation des inventions ;

- Transfert sous licence à des acteurs économiques ;

- Fourniture de prestations de service de valorisation auprès des acteurs locaux de la Recherche et du Développement qui créent la valeur scientifique et technologique.

 

Cette première certification vient couronner un travail intense fourni pendant l’année 2015, durant laquelle l’ensemble des collaborateurs s’est mobilisé autour d’objectifs communs, à savoir la satisfaction des attentes de ses clients, l’amélioration de la qualité de ses prestations et la mise en place d’une organisation de toute l’entreprise autour des 4 métiers :

- Transfert de technologies ;

- Management de la propriété intellectuelle ;

- Prestations d’ingénierie de l’innovation ;

- Négociation des contrats de recherche partenariale.

 

Marquant également l’engagement d’Aquitaine Science Transfert et de ses équipes dans une démarche d’amélioration continue, la certification ISO 9001 est un nouveau jalon important de la jeune histoire de la SATT Aquitaine. Une certification aussi reconnue qu’ISO 9001 démontre qu’Aquitaine Science Transfert se construit sur une vraie stratégie de développement, autour de sa mission de création de valeur à partir de la recherche académique. Avec la certification ISO 9001, la SATT Aquitaine rebat les cartes de la mesure de ses résultats pour qu’ils répondent à la satisfaction de ses clients, articulant ses activités autour de processus formalisés entre les métiers, et donnant à chaque collaborateur des indicateurs précis dans l’atteinte de ses performances vis-à-vis des clients internes et externes.

" Les experts de nos équipes évoluent dans un contexte particulier où nos services et notre environnement ne sont pas ceux des entreprises privées classiques : nous sommes à mi-chemin entre la Recherche Publique et les entreprises, au service des deux. Vis-à-vis de ces clients et partenaires, Aquitaine Science Transfert doit démontrer son engagement total dans une démarche professionnelle de qualité. Et après trois années d’existence, nous recevons la certification ISO 9001 comme une reconnaissance de notre professionnalisme". Maylis CHUSSEAU, Présidente d’Aquitaine Science Transfert.

Le système de management de la qualité d’Aquitaine Science Transfert sera audité annuellement et au terme de deux années. L’entreprise poursuivra ses efforts pour adopter la future version du référentiel ISO 9001 : 2015.

 

> Télécharger le communiqué en version pdf

Les cinq comités d’investissement tenus par Aquitaine Science Transfert depuis le début de l’année ont voté 407 250 euros d’investissements dans 4 nouveaux projets de maturation dans le domaine des filières vertes et vinicoles. Objectifs : accélérer le « time-to-market » de ces technologies issues de la recherche académique et en faire des innovations rentables, créatrices de valeur économique et d’emplois.

- DEFI CARBONE, recycler les fibres de carbone en nouveaux matériaux composites,

- SO2WINE, mesure simple et rapide des sulfites dans le vin,

- PHEROWINE, nouveau procédé écologique de lutte contre les insectes nuisibles de vigne,

- EARN, prédire le rendement des parcelles de vigne.

> Voir le détail de chaque projet (communiqué en pdf)

Maylis_chusseau_webLe Conseil d’administration d’Aquitaine Science Transfert, a voté à l’unanimité la reconduction pour trois ans du mandat de Maylis Chusseau à la Présidence d’Aquitaine Science Transfert.

Les trois premières années de la société ont été jalonnées de réussites très concrètes, confirmant le rôle attendu des Sociétés d’Accélération de Transfert de Technologie entre le monde le recherche académique et celui des entreprises.

Aquitaine Science Transfert dresse un bilan positif de son activité, en phase avec les objectifs de son plan d’affaires initial :

  • 8,5 millions d’euros investis dans 64 projets dont 14 ont été finalisés. En incluant l’investissement dans la Propriété Intellectuelle et Industrielle, l’investissement global de la SATT Aquitaine monte à 10 millions d’euros.
  • La signature de 21 accords de licence qui concrétisent le transfert vers les entreprises,
  • La création de 6 startups (Argolight, Olikrom, Poietis, Inanov, NFC Interactive, Progelife),
  • 3 produits ou services innovants mis sur le marché par les entreprises:
    • Olikrom, cartes optiques,
    • Argo-M, lames de verre d’étalonnage des microscopes,
    • NFC interactive, solutions digitales interactives pour les domaines industriel, du commerce et de l'événementiel,
  • La délivrance des brevets Europe et USA et l’obtention des autorisations de mise sur le marché d’Hémangiol, traitement de l’hémangiome infantile, par les laboratoires Pierre Fabre Dermatologie,
  • La signature de plus de 1500 contrats de partenariats de recherche au bénéfice des établissements de recherche,
  • Le dépôt de 143 titres de propriété industrielle et intellectuelle (brevets et logiciels).

« Je remercie le Conseil d’Administration d’Aquitaine Science Transfert de la confiance renouvelée à la présidence d’Aquitaine Science Transfert. Cette entreprise, nous la bâtissons avec les Etablissements publics de Recherche d’Aquitaine qui nous confient le transfert de leurs résultats de recherche. Les trois premières années ont posé les bases de l’organisation des métiers de la valorisation. Nos équipes se sont professionnalisées et nos premiers résultats sont très encourageants. Il faut maintenant affiner notre stratégie autour de 3 axes : notre place dans l’écosystème d’innovation, la détection des projets à fort potentiel et la mise en relation avec les entreprises qui porteront ces projets à maturité industrielle et construiront leurs succès futurs. C’est notre défi pour les années à venir », a déclaré Maylis Chusseau.

> Lire le communiqué dans son intégralité

IT3D Les 29 et 30 octobre 2015, à Aérocampus Aquitaine,

it3D event propose de sensibiliser les PME et les ETI aux usages apportés par la 3D, la réalité virtuelle et augmentée en répondant à des problématiques métiers de l’ensemble des filières industrielles dont l’aéronautique, le spatial, le transport, l’énergie, les infrastructures, etc. Retrouvez-nous sur le salon it3D event, l’événement référence de la 3D immersive et collaborative pour l’industrie !


2 jours pour :

  • Développer vos rencontres business qualifiées
  • Rencontrer les experts
  • Découvrir les prospectives des marchés
  • Bénéficier de démonstrations produit

  it3D event, c’est :

  • Des conférences animées par des speakers de renom
  • De nombreux ateliers pour faire le point sur l’état de l’art, le marché, les outils
  • Des espaces d’exposition qui regroupent les solutions des entreprises partenaires
  • Un espace Innovation dédié aux start up innovantes sélectionnées dans le cadre de l’appel à solutions innovantes

  it3D event, pour qui ?

Grands groupes, PME, start up, collectivités locales, pôles de compétitivité et technopoles comprenez les enjeux de la 3D et de la simulation interactive. Ecoles, universités, centres de formation rejoignez le forum pour découvrir et tester ces nouveaux outils de formation. L’événement est exclusivement BtoB.  

> Plus d’informations et inscriptions

RIILe 13 octobre 2015 au Palais de la Bourse de Bordeaux auront lieu les Rencontres Inria Industrie sur le thème "Dispositif médical, objets connectés, systèmes d’information : quelle gestion de la convergence numérique ?"

Aquitaine Science Transfert est partenaire de cet événement et vous donne rendez-vous sur son stand !  

 

Le programme :

RII_programme

> En savoir plus

La start-up Progelife a signé un accord de licence avec Aquitaine Science Transfert® pour l’exploitation exclusive de la technologie issue du projet INHNOX, dans le domaine de la santé. Cette licence permettra à Progelife de développer, obtenir les autorisations réglementaires, fabriquer et commercialiser des produits de santé. Ils concernent le traitement de certains cancers comme celui de la peau ou encore certaines pathologies rares telles que xeroderma pigmentosum (voir encadré), ainsi que des produits de dermocosmétique pour la prévention et le traitement du vieillissement cutané.

Bientôt parvenu au terme de sa maturation, ce projet a fait l’objet d’un co-développement entre ses inventeurs au sein de l’équipe de dermatologie du Dr Hamid Rezvani et du Pr Alain Taïeb du laboratoire de l’université de Bordeaux / INSERM « Biothérapies des maladies génétiques et cancers », dirigée par le Professeur Hubert de Verneuil, et l’équipe scientifique de ProGeLife, cofondée et dirigée par Christophe Hubert. En parallèle de l’établissement de la preuve de concept par le laboratoire, la société Progelife a initié le développement industriel du projet.

La technologie repose sur des peptides de petite taille, inhibiteurs de l’enzyme NOX1, ciblés à partir d’un travail expérimental sur une maladie rare, le xeroderma pigmentosum, qui fait partie des maladies prises en charge au Centre de Référence pour les Maladies Rares de la Peau du CHU de Bordeaux, dirigé par le Pr Taïeb. L’activation de NOX1 intervient à deux niveaux, dans le déclenchement des cancers mais aussi dans la persistance des tumeurs. Les applications thérapeutiques de ces peptides seront la prévention et le traitement de ces cancers, en particulier au cours du xeroderma pigmentosum, maladie pour laquelle l’équipe dermatologie a obtenu le label EMA « médicament orphelin » en 2014.

Les avancées du projet sont très encourageantes car le peptide inhibiteur de NOX1 a des effets antivieillissement cutané très marqués sur modèle animal, avec des résultats très prometteurs obtenus en parallèle pour la photoprotection vis à vis des rayonnements ultraviolets.

Pour Christophe Hubert, Directeur Général de ProGeLife, la stratégie est " de développer des solutions thérapeutiques pour lutter " ...... Lire la suite en version pdf

Co-maturé par Aquitaine Science Transfert® et Les Vignerons de Tutiac, le projet EARN vise à développer un outil d’estimation du rendement des parcelles de vigne. Issu du laboratoire IMS* (université de Bordeaux / Bordeaux INP / CNRS) et prochainement testé sur le terrain par les viticulteurs, ce dispositif embarqué permettra d’apprécier le volume approximatif de vendange et donc d’anticiper les travaux à mener. Le projet va bénéficier d’un financement de maturation de 112 000 euros dont la moitié sera prise en charge par Les Vignerons de Tutiac. Une technologie pour faciliter la conduite viticole Basé sur plus de dix ans de travaux de recherche au sein du Laboratoire de l’Intégration du Matériau au Système (IMS)*, le projet EARN (Estimation Automatique du ReNdement) a été développé par Christian Germain, professeur à Bordeaux Science Agro et chercheur à l’IMS. Il s’agit de développer un outil d’estimation du rendement des parcelles de vigne, avec un objectif de fiabilité à 90%. Ce dispositif, installé sur un engin agricole (tracteur, enjambeur ou quad), sera composé d’une caméra photographiant les grappes tout au long des étapes de maturité du raisin et d’un ordinateur traitant ces photographies grâce à un algorithme permettant d’estimer le nombre de grappes, le nombre de baies et leur volumétrie. La mesure pourra se faire automatiquement lors d’autres travaux sur la vigne. L’estimation de récolte est un exercice très important car il permet au viticulteur d’apprécier à l’avance le volume approximatif de vendange que produira une parcelle de vigne. Jusqu’à présent, cette estimation ne prétendait pas donner un rendement précis. Ce système embarqué autonome va ainsi permettre d’anticiper certains travaux au vignoble (vendange en vert par exemple), d’optimiser la conduite de la vigne, d’organiser les chantiers de vendange et d’anticiper certains débouchés commerciaux. Le premier projet en co-maturation de la SATT Aquitaine avec une entreprise aquitaine Validé par la SATT Aquitaine lors de son Comité d’Investissement de février 2015, le projet va bénéficier d’un financement de maturation de 112 000 euros. La moitié sera prise en charge par Les Vignerons de Tutiac, une coopérative regroupant 480 adhérents sur 4000 hectares. « Ce projet est particulièrement intéressant pour la SATT Aquitaine car il est basé sur une co-maturation avec un partenaire aquitain utilisateur de la technologie. Celle-ci est fondamentale. Elle permet à la fois d’avoir un programme de maturation appliquée aux besoins du futur acheteur de la technologie et de mettre en situation le prototype dans les conditions réelles d’utilisation», précise Christian Massus, responsable Marketing d’Aquitaine Science Transfert®. * Laboratoire de l’Intégration du Matériau au Système : Unité Mixte de Recherche rattachée à l’université de Bordeaux, à Bordeaux INP et au CNRS > Lire le communiqué dans son intégralité
1234