GLINCS, boostée par PULSALYS, met la fluorescence à temps résolu au service de l’industrie

Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur linkedin Partager sur google+
27 mai 2019

Emanation des travaux de l’équipe FENNEC au sein de l’Institut Lumière Matière, GLINCS se fonde sur sa maîtrise de la fluorescence à temps résolu et des éléments lanthanides. Deux applications sont visées, selon que ces atomes sont employés comme marqueurs ou comme sondes : la lutte anti-contrefaçon et la mesure de la qualité des effluents, notamment pétroliers. Le spectromètre Inibox® développé avec l’aide de PULSALYS rend désormais la technologie accessible et bon marché.

« L’utilisation de la fluorescence à temps résolu permet de détecter les éléments de la  famille des lanthanides, appartenant aux terres rares, dans tout type de milieu» explique Arthur Marais, dont la thèse effectuée au sein de l’ILM en collaboration avec le groupe TOTAL a conduit au dépôt d’un pack de 6 brevets en 4 ans. Dans la lignée des startups NanoH, NH TherAguix, Mexbrain et Axint nées des recherches menées à l’ILM, il souhaite alors valoriser ses résultats à travers la création de la société GLINCS, acronyme de Green Lanthanides Inhibitors Nanotechnologies Controled Spectroscope.

Un startup Week-end décisif !

En octobre 2016 Arthur participe au Startup Week-end organisé par PULSALYS …et c’est le déclic. Arrivé avec des brevets, il repart avec un projet, un nom et un logo ! « Sans cette extraordinaire expérience je ne me serais jamais lancé dans l’aventure entrepreneuriale et je ferais probablement toujours de la recherche académique » déclare-t-il, ajoutant avoir eu la chance d’effectuer sa thèse dans un laboratoire empreint d’une tradition de valorisation, d’avoir réuni une équipe enthousiaste lors de l’évènement et enfin d’avoir été motivé par PULSALYS pour y participer !

Marqueur ou sonde?…2 applications pour 1 technologie

Selon que les lanthanides endossent le rôle de sonde ou de marqueur, la technologie ouvre la voie à deux applications majeures. La première est l’anti-contrefaçon, grâce à l’introduction d’entités chimiques à base de lanthanides qui servent alors de marqueurs. « Notre technologie est peu onéreuse, non toxique, non dangereuse et adaptable à des produits très différents allant des perles de culture aux semences en passant par les huiles et les essences » déclare Arthur Marais, CEO de GLINCS, reconnaissant que si le marché de la joaillerie et du luxe est séduisant et attractif, celui des carburants est économiquement plus porteur. La seconde application, pour laquelle les lanthanides sont employées comme sondes, vise la quantification des additifs chimiques dans les eaux de production utilisés sur les plateformes pétrolières lors de l’extraction (anti-dépôts et anti-corrosion). « Le signal émis par les sondes va changer en fonction de l’environnement, et notamment de la présence d’additifs dans les effluents pétroliers » explique-t-il, indiquant que la technologie GLINCS permet de faire sur place en temps réel sans opérateur spécialisé et de manière universelle le diagnostic …contre une alternative qui est le transport d’un échantillon en hélicoptère jusqu’à un laboratoire d’analyse ! « Nous avons réalisé un premier test industriel concluant avec TOTAL, validant la preuve de concept, donc nous sommes aux portes de la maturité » se réjouit Arthur.

Inibox® : le fluoromètre accessible qui ouvre la voie de tous les possibles

Imaginé dès la naissance de GLINCS, le prototype de fluoromètre à temps résolu industriel est désormais disponible. « Résistant et simple d’utilisation notre fluoromètre Inibox® ou sa version encore plus accessible Minibox®, peut s’embarquer sur site à l’arrière de la camionnette » indique Arthur, précisant que cet équipement spécifique avait demandé deux ans de développement, et que la prochaine étape sera de concevoir une version automatisée. « Le financement de PULSALYS a permis de concevoir le prototype Inibox® qui est aujourd’hui un outil de détection industriel au cœur de notre innovation et nous permet désormais, en phase d’accélération, d’aborder nos différents marchés » rappelle Arthur.

Photo: Arthur Marais, CEO de GLINCS.©PULSALYS/Nathaly Mermet

Newsletter