Actualités

La réalité virtuelle prend de la texture

La SATT Nord et l’université de Lille signent une licence exclusive avec la start-up villeneuvoise Go Touch VR dans le domaine de la réalité virtuelle

13 juin 2017,

signature2Eric Vezzoli CEO de la société Go Touch VR et doctorant à l'Université de Lille, Lionel Montage vice-président du conseil d'administration en charge de la recherche de l'Université de Lille - sciences et technologies et Norbert Benamou président de la SATT Nord ont signé une licence exclusive pour l’utilisation et la commercialisation de la technologie TouchPIN.

Développée par Eric Vezzoli, Frédéric Giraud, Betty Lemaire-Semail du laboratoire L2EP (Laboratoire d'électrotechnique et d'électronique de puissance de Lille -Université de Lille - Arts et Métiers - Centrale Lille - HEI) et Laurent Grisoni du laboratoire Cristal (Centre de Recherche en Informatique, Signal et Automatique de Lille – Université de Lille- CNRS- Central Lille- Inria- IMT Lille Douai), elle permet de toucher et ressentir la texture des objets virtuels.
Cette technologie vient renforcer le portefeuille d’innovations qui a permis à ces quatre ingénieurs doctorants en « haptique » de créer la start-up Go Touch VR actuellement incubée chez Cré’Innov.

La réalité virtuelle permet l’immersion dans des univers sonores et visuels de plus en plus réalistes, mais qu’en est-il du toucher ?
Go Touch VR est un petit accessoire (à l’image d’une bague) qui se place sur un ou plusieurs doigts et qui propose un retour haptique (reproduction de sensations tactiles), associé à un casque virtuel cela confond totalement le cerveau qui pense alors toucher réellement un objet durant l’expérience, l’illusion est complète et la sensation des textures virtuellement touchées bien réelle.

Go Touch VR peut aussi bien s’utiliser par exemple dans la Conception Assistée par Ordinateur (CAO) afin de pouvoir manipuler virtuellement des objets qui n’existent pas encore, naviguer dans des menus ou bien encore pour la formation professionnelle et l’apprentissage, les débouchés sont nombreux.
« Plus que les jeux, notre système vise le marché professionnel de la réalité virtuelle », explique Thomas Sednaoui, cofondateur. « Dans le domaine de la conception assistée par ordinateur notre système permet de manipuler un objet 3D comme dans un atelier réel. »
La start-up est en discussion pour financer son développement avec des fonds d’investissement. Elle a gagné récemment la bourse French Tech Emergence dispositif d’aide financé par Bpi France et obtenu un financement de 80000€ de la part de LMI innovation en tant que projet pépite.

« La prochaine action de Go Touch VR portera sur la commercialisation de notre premier Kit de développement en septembre 2017 pour les partenaires industriels. Suite à la levée de fonds, une importante activité de recherche et de développement du produit permettra de garder une avance technologique face à nos concurrents et d’étendre notre portefeuille de propriété intellectuelle sur la technologie VR Touch. Un partenariat de recherche avec l’Université de Lille et l’INRIA est en discussion pour soutenir et compléter les activités de recherche interne. » Eric Vezzoli – CEO Go Touch VR

Télécharger le communiqué de presse