Traitement anti-cancer mammaire à partir de dérivés de thiazolidinedione

SATT GRAND EST



27 Juillet 2018

Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur linkedin Partager sur google+

Domaines

Chimie

Secteurs

Santé

CONTEXTE

Les traitements contre le cancer du sein rencontrent certaines limites : résistances innées ou acquises, absence de thérapie ciblée pour certaines tumeurs. Bien que les propriétés anticancéreuses des thiazolidinediones aient été démontrées in vitro et in vivo (étude clinique phase II), certaines ne peuvent être utilisées du fait d’une trop grande hépatotoxicité.

DESCRIPTION 

L’invention consiste en la mise au point d’un dérivé de troglitazone (TGZ) très stable, 4 fois moins toxique sur culture primaire d’hépatocytes (viabilité 80% au lieu de 23%) et dont l’activité antiproliférative in vitro est 10 fois supérieure à la TGZ. Les essais précliniques in vivo sur souris xénogreffées sont en cours.

AVANTAGES COMPETITIFS

  • Efficacité accrue contre les cancers mammaires même résistants aux traitements et les cancers triples-négatifs pour lesquels il n’existe pas de thérapie ciblée
  • Effets secondaires réduits : toxicité hépatique réduite de 70% par rapport à la troglitazone

 

MARCHES ET APPLICATIONS 

Pharmaceutique : Traitement anti-cancer

 

STADE DE DEVELOPPEMENT 

TRL 4 : validation toxicité et activité anticancéreuse in vitro

 

PROPRIETE INTELLECTUELLE

Brevet déposé en France le 26 janvier 2012 (FR2986231) et étendu en Europe (octobre 2016 ; EP2838899) et aux USA (décembre 2016 ; US2014364465)

PARTENARIAT RECHERCHE

Licence de brevet

 

CONTACT 

Daniel KIRCHHERR
Chargé de Développement
+33 (0)7 76 16 66 90
daniel.kirchherr@sayens.fr

Télécharger l'offre Télécharger l'offre

Newsletter