À l’appui des bons résultats d’Aquitaine Science Transfert, le mandat de Maylis Chusseau est renouvelé à la Présidence de la SATT Aquitaine.

Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur linkedin Partager sur google+
12 juillet 2018

Le Conseil d’administration d’Aquitaine Science Transfert a voté à l’unanimité la reconduction pour trois ans du mandat de Maylis Chusseau à la Présidence d’Aquitaine Science Transfert.
Les six premières années de la société ont été jalonnées de réussites très concrètes confirmant le rôle attendu des Sociétés d’Accélération de Transfert de Technologie entre le monde le recherche académique et celui des entreprises.

Aquitaine Science Transfert dresse un bilan positif de son activité depuis sa création en 2012 :

698 projets détectés à partir d’inventions de chercheurs aquitains ;
18,2 millions d’euros investis dans 120 projets ;
48 accords d’exploitation signés (licences et accords de propriété) ;
17 créations et licences à des start-up ;
18 produits ou services innovants mis sur le marché par les entreprises ;
285 brevets et logiciels déposés ;
2562 contrats de recherche partenariale signés.

Démontrant la capacité d’Aquitaine Science Transfert à faire émerger des innovations de rupture, la start-up Tree Frog Therapeutics soutenue par la SATT Aquitaine, a été élue parmi les 14 Grands Prix nationaux du concours iLAB 2018, une seconde INVA en est lauréate et enfin une troisième, Carbon Waters y a été nominée.

« Je prends cette reconduction de mon mandat par le Conseil d’Administration de la SATT Aquitaine comme une reconnaissance du travail effectué depuis 6 ans par l’équipe d’Aquitaine Science Transfert, au service de la valorisation de la recherche publique française. C’est un métier passionnant où l’enjeu de création de valeur par l’innovation est au cœur de notre quotidien, de notre questionnement, entre les chercheurs investis dans leur mission, initiateurs de belles inventions et les entrepreneurs qui prendront le relais, en quête de toujours plus de compétitivité », déclare Maylis Chusseau.

> Télécharger le communiqué de presse (pdf)

Newsletter