La startup Keranova, accélérée par PULSALYS, lève 24 millions d’euros lors de son deuxième tour de financement

Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur linkedin Partager sur google+
26 septembre 2019

La startup Keranova, accélérée par PULSALYS, lève 24 millions d’euros lors de son deuxième tour de financement

Créée en 2016 et issue des laboratoires stéphanois de l’Université Jean Monnet sous l’impulsion des Professeurs Philippe Gain et Gilles Thuret, la startup Keranova, dirigée par Fabrice Romano, vient de finaliser une nouvelle levée de fonds de 24 millions d’euros. Véritable bistouri optique, le laser robotisé ultra-rapide et très puissant, pour lequel KERANOVA a signé une licence d’exploitation exclusive avec PULSALYS, a comme objectif d’automatiser les gestes répétitifs de la chirurgie de la cataracte, première cause de cécité dans le monde.

Keranova annonce aujourd’hui avoir réalisé un second tour de financement de 24 millions d’euros, sous l’impulsion de ses actionnaires historiques Mérieux Equity Partners et Supernova Invest, rejoints notamment par Financière Arbevel, Tourrette Investissement et d’autres partenaires internationaux. Ces fonds lui permettront d’accélérer le développement de ses technologies d’avant-garde et d’obtenir les autorisations réglementaires nécessaires à la commercialisation d’une solution permettant des procédures robotisées, précises, répétables et automatisées pour la chirurgie de la cataracte, en tant que première application commerciale de Keranova.

Le laser robotisé ultra-rapide développé par la société Keranova permet de traiter des patients atteints de cataracte et dans un deuxième temps s’adressera également aux troubles réfractifs (myopie, astigmatisme, etc..). Grâce à l’approche innovante de Keranova, il est possible de repenser les procédures chirurgicales et de réduire les interventions manuelles au profit de l’automatisation et de la précision, synonymes de reproductibilité et d’une réduction du risque clinique. Avec 830 000 interventions en 2017 en France et plus de 25 millions de patients par an dans le monde, la chirurgie de la cataracte est l’acte chirurgical le plus pratiqué.

Après son démarrage en 2016, Keranova a réalisé une première levée de fonds de 4 millions d’euros complétée par l’ajout d’un million d’euros par Bpifrance. Le premier prototype clinique du laser robotisé, conçu et développé par Keranova à Saint-Etienne en France, a été développé en se basant sur une série d’innovations majeures protégées par 11 familles de brevets. Cet appareil, le premier au monde à pouvoir réaliser une photoémulsification automatisée sur des cristallins cataractés, a été utilisé avec succès sur de premiers patients en décembre 2018. Cette technique, qui peut être utilisée en lieu et place d’une phacoémulsification traditionnelle réalisée avec un appareil manuel, est pour l’instant inaccessible aux autres lasers, qui sont dotés de technologies anciennes bientôt obsolètes.

Depuis sa levée de fonds de 2016, Keranova a considérablement renforcé ses effectifs et a réalisé d’importants investissements dans son programme de recherche et développement. La société a suivi à la lettre sa feuille de route industrielle grâce à son équipe de développement de premier plan. Elle a pu ainsi convaincre de nouveaux investisseurs de se joindre à ses investisseurs historiques pour réaliser ce tour de financement de 24 millions d’euros, qui va lui permettre de terminer le processus règlementaire en vue de l’obtention du marquage CE.

« Nous sommes extrêmement fiers d’avoir réussi en si peu de temps à construire une machine aussi révolutionnaire, et nous sommes très heureux d’attirer de nouveaux partenaires financiers », souligne Fabrice Romano, PDG et fondateur de Keranova. « Nous les remercions et avons hâte de promouvoir cet équipement chirurgical innovant comme nouveau Gold Standard de la chirurgie du segment antérieur de l’œil. »

+ d’infos sur KERANOVA et la génèse du projet avec PULSALYS

Newsletter