La startup NewClin, incubée à PULSALYS : la clinique virtuelle pour accompagner le grand public dans une démarche de santé personnalisée

Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur linkedin Partager sur google+
19 février 2020

Incubée par PULSALYS, la startup NewClin développe une plateforme digitale gratuite d’e-santé basée sur l’intelligence artificielle et le big data. Face aux difficultés d’accès aux services de santé, NewClin a pour ambition d’apporter des réponses rapides et personnalisées à chaque usager. Cette « clinique virtuelle » qui pourrait être déployée en France à partir de fin 2020, a pour ambition de devenir un espace personnel où chaque utilisateur pourra accéder au parcours de santé auquel il aspire et a droit.

La puissance des outils digitaux au service de la santé de tous

Dégradation de l’accès aux services de santé, déserts médicaux, urgences surchargées ou encore allongement des délais de consultation… sont autant de problématiques de plus en plus fréquentes auxquelles la startup NewClin souhaite apporter des solutions via la création de sa plateforme digitale.

Celle-ci s’articule dans une première version autour de 4 modules complémentaires allant de la vérification des symptômes en ligne à la géolocalisation d’études cliniques en temps réel, en passant par l’orientation des patients vers les services de santé les plus adaptés et la mise à disposition d’un « coffre fort » numérique pour stocker l’ensemble de ses données.

Consciente des nouvelles opportunités qu’offre l’intelligence artificielle, la startup NewClin tire tout son potentiel de son agent conversationnel – communément appelé Chatbot – qui permettra, à partir des symptômes exprimés par l’utilisateur, de définir un ou plusieurs pré-diagnostics et leur degré de probabilité. Les résultats obtenus grâce à cet algorithme décisionnel seront ensuite croisés avec le lieu de résidence de l’utilisateur afin de lui proposer un panel d’experts ou de centres médicaux correspondant à son profil, et capables de réaliser le diagnostic final.

Si cette démarche n’a pas vocation à se substituer à l’acte médical, elle permettra néanmoins de détecter, de rassurer puis d’orienter les utilisateurs dont les pathologies bénignes ne nécessitent pas a priori une consultation aux urgences, vers d’autres solutions alternatives (médecin de garde, maison médicale, pharmacie…), ou au contraire de recommander une consultation médicale urgente. Ces pré-diagnostics seront à tout moment disponibles pour l’utilisateur au sein d’un espace sécurisé, dans lequel il pourra également stocker d’autres documents de santé pour une utilisation facilitée tout au long de la vie, avec la possibilité de les partager avec les professionnels de santé.

Le dialogue digital avec le grand public sur sa santé a comme corollaire de bien comprendre ce qu’il exprime pour lui apporter une réponse pertinente, personnalisée et sans jargon scientifique à partir d’une base de connaissances médicales. C’est pourquoi NewClin a apporté une importance toute particulière au traitement du langage dans la construction de sa plateforme. Cela se traduit notamment par la licence d’une innovation développée par PULSALYS et les chercheurs du laboratoire Hubert Curien de Saint-Etienne (Université Jean Monnet et CNRS) portant sur l’analyse sémantique du langage naturel, qui a fait la preuve de sa pertinence vis-à-vis des principales solutions de questions/réponses du marché.

Accéder aux innovations thérapeutiques en quelques clics

Au-delà de ce rôle de « facilitateur » d’accès aux services de santé, la startup NewClin veut aller plus loin en intégrant une dimension supplémentaire à sa plateforme digitale : connecter les patients atteints de maladies chroniques, graves, rares ou orphelines avec des protocoles de recherche clinique, leur permettant ainsi d’accéder plus facilement aux dernières innovations thérapeutiques.

« Nombre d’études cliniques sont aujourd’hui retardées, voire ne se terminent pas, faute de patients ou de volontaires sains. Ceci a un impact scientifique et économique majeur, retardant les avancées scientifiques. Grâce à notre plateforme, nous pourrons informer en temps réel chaque patient sur les centres qui réalisent des recherches cliniques correspondant à leur état et dans le rayon géographique qu’ils choisiront » confie Pascal Deschaseaux, Président et co-fondateur de NewClin, médecin de formation.

En complément, la startup NewClin a pour volonté de mener seul ou en collaboration avec des acteurs du secteur médical des « études en vie réelle » pour le développement de nouveaux produits et services de santé. Pour chacune de ces études, un accord sera préalablement passé avec les utilisateurs pour leur garantir une utilisation totalement anonyme de leurs données.

L’apport déterminant de PULSALYS dans le développement du projet

Afin de renforcer son projet par une innovation technologique et d’être soutenu dans son développement, Pascal Deschaseaux a contacté PULSALYS. Son rôle a été d’identifier une technologie de pointe, celle du laboratoire Hubert Curien, qui représente un véritable avantage concurrentiel pour NewClin. PULSALYS a également élaboré un programme de développement technico-économique avec la startup allant de la protection de l’innovation via le dépôt d’un brevet jusqu’à l’embauche de Denis Diefenbach, Docteur en informatique, permettant ainsi la réalisation de la première version de la solution de NewClin.

Du fait de son fort potentiel « startup », le projet s’est orienté sur le programme d’incubation Deep Tech de PULSALYS pour bénéficier d’une formation sur-mesure, d’un soutien aux concours d’innovation et d’un accueil à la Station Pi, l’espace de co-working de PULSALYS. L’accompagnement se poursuit également sur la phase d’accélération au travers d’une aide à la recherche de financements et d’un conseil stratégique pour lui permettre d’accéder au marché américain. Dans ce cadre, NewClin a été boosté par PULSALYS pour participer au programme d’accélération international BigBooster qui s’est traduit par une « learning expedition » à Boston début janvier 2020.

Téléchargez le communiqué de presse

Newsletter