Le projet MeCaWaRe, soutenu par PULSALYS, recycle les métaux

Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur linkedin Partager sur google+
11 octobre 2019

Acronyme de Metal Capture for Waste Recycling, le projet MeCaWaRe, soutenu par PULSALYS, a pour finalité de récupérer les métaux grâce à un procédé mis au point au sein du Laboratoire Chimie Supramoléculaire Appliquée (ICMBS : Université Claude Bernard Lyon 1/ CNRS/ Ecole Supérieure de Chimie CPE-Lyon/ INSA-Lyon). La technologie innovante brevetée permet  une extraction sélective des métaux stratégiques et des terres rares (cuivre, cobalt, nickel, praséodyme, néodyme, cuivre…). S’inscrivant dans une logique d’économie circulaire sur la base d’innovations technologiques, le projet de startup MeCaWaRe se positionne comme producteur de métaux stratégiques pour l’industrie tout en devenant un acteur du recyclage des produits technologiques.

« MeCaWaRe va apporter quelque chose de vital pour l’industrie européenne » affirme Arnaud Villers d’Arbouet, futur CEO de la société MeCaWaRe qui sera créée début 2020, rappelant que les industriels des pays européens n’ont actuellement pas accès aux terres rares et aux métaux stratégiques comme matière première qui sont majoritairement sous contrôle des pays asiatiques.

Un contexte favorable

Pleinement consciente de ce contexte et de ces enjeux, Mecaware crée les conditions d’émergence de filières de production de produits technologiques, en particulier des batteries que l’on retrouve dans tout objet moderne avec une forte croissance des besoins futurs. « Les structures nationales (BPI France, Ademe …) et régionales sont également très dynamiques pour soutenir ces innovations de rupture, en particulier pour la Deep Tech » se réjouit Arnaud Villers d’Arbouet.

Une technologie couverte par 3 brevets  soutenus par PULSALYS

Le procédé chimique mis au point par le Professeur Julien Leclaire, responsable du Laboratoire Chimie Supramoléculaire Appliquée au sein de l’ICMBS (UDL) repose sur l’utilisation de différents produits dont le CO2. La technologie au centre du projet est issue de ses travaux de recherche initiés au sein de l’Institut des Sciences Moléculaires de Marseille (ISM2: Aix Marseille Université/ Centrale Marseille/CNRS) et poursuivis à Lyon. « Après une première phase de maturation par la SATT Sud Est cette technologie a bénéficié d’un investissement significatif de PULSALYS pour caractériser le processus en laboratoire et le protéger par brevet » indique Nicolas Mousset*, Directeur des Opérations chez PULSALYS. Le processus permet en flux continu d’obtenir sélectivement les métaux stratégiques avec un haut niveau de rendement et un très haut niveau de pureté (de 98 à 99,9 %). « MeCaWaRe s’inscrit dans une démarche vertueuse permettant de produire des métaux stratégiques dans des conditions technico-économiques performantes » explique A. Villers d’Arbouet, précisant que la technologie développée, simple de mise en oeuvre, permet de produire un métal comptaible avec les filières industrielles et qu’elle est peu énergivore et ne rejette pas d’effluent. « Nous allons fabriquer des lingots verts qui vont être précieux pour nos clients industriels » résume-t-il.

Etape suivante : industrialiser

Le procédé éco-efficient d’extraction des métaux critiques et des terres rares provenant des produits technologiques en fin de vie ayant été validé en laboratoire, il s’agit à présent de construire une unité pilote pré-industrielle destinée à préfigurer l’équipement de la future usine. « Nous nous attelons à définir cette phase et devons disposer d’un budget de 3M€ sur 3 ans, dont 2M€ dédiés à la réalisation du pilote et 1M€ au positionnement stratégique et au développement commercial » indique Arnaud Villers d’Arbouet.

Après avoir accompagné le projet sur le plan technique (maturation du process) et humain, en facilitant la rencontre entre le chercheur et le porteur de projet, PULSALYS a à cœur  d’ouvrir son réseau de partenaires (investisseurs, industriels, clusters, etc.) afin d’identifier les meilleurs alliés pour accélérer le développement de MeCaWaRe.

*Propos recueillis parNathaly MERMET

En bref

  • Création : 1er trimestre 2020
  • Lieu: Lyon Tech La Doua, Villeurbanne
  • Co-fondateurs: Arnaud Villers d’Arbouet (CEO), Julien Leclaire (CS0)
  • Nombre de personnes: 2
  • Financement : SATT Sud-Est, SATT PULSALYS, UE, fonds propres. Levée de fonds à venir (3M€).
  • Palmares : premier prix du Startup Weekend PULSALYS (2017), Challenge Startups PULSALYS (2019), finaliste au Deeptech Challenge Techinnov 2019
  • Site internet: en développement
  • Contact MeCaWaRe: Arnaud Villers d’Arbouet villersdarbouet[@]itec-dev.fr
  • Contact Chef de projet : nicolas.mousset[@]pulsalys.fr
  • Laboratoire impliqué : Institut de chimie et biochimie moléculaires et supramoléculaires(ICMBS : Université Lyon 1/ CNRS/ Ecole Supérieure de Chimie CPE-Lyon/ INSA-Lyon)
  • Chercheurs impliqués : Julien Leclaire

 

 

Newsletter