Pulsalys mise sur MuseoPic, l’application qui réinvente la visite au musée !

Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur linkedin Partager sur google+
02 mai 2018

Solution compatible avec tous types de musées et lieux de patrimoine, MuseoPic propose d’offrir à leurs visiteurs un guide personnalisé aux multiples talents : une application mobile qui permet de faciliter la médiation grâce à la reconnaissance visuelle, la réalité augmentée et la géolocalisation indoor. La jeune société peut d’ores et déjà se targuer d’afficher de belles références conquises par son modèle séduisant !

Grâce à l’application mobile développée par MuseoPic, il suffit de pointer son smartphone vers n’importe quelle œuvre d’un musée équipé de la solution pour « la faire parler » : contenus divers sur son origine, l’artiste qui l’a réalisé, sa signification, etc. Autant d’informations précieuses qui constitutent un guide personnalisé aux multiples facettes (textes, images, audios, vidéos) et renforcent l’attractivité de la visite ! « Grâce à la technologie de reconnaissance visuelle, l’application MuseoPic reconnaît toutes les œuvres d’un musée et devient le compagnon culturel idéal du visiteur » affirme Jillian Boyer, porteur du projet et co-fondateur de la startup.

Jillian Boyer – CEO de MuseoPic©Pulsalys/NM

Nouvelles perspectives avec l’entrée en scène de Pulsalys et du LIRIS

« Dès le départ je suis allé rencontrer Pulsalys dans l’objectif d’établir un partenariat avec un laboratoire académique afin de profiter de ses savoir-faire techniques quant à la collecte et à l’utilisation pertinente de traces numériques » rappelle Jillian.  Sollicité dès début 2016, Pulsalys a dans un premier temps permis d’embaucher Amaury Belin  comme ingénieur maturation. Un binôme très complémentaire s’est donc formé entre ce passionné de technologies numériques spécialiste de la réalité augmentée, (aujourd’hui CTO, développeur mobile) et un entrepreneur dans l’âme animé par l’innovation (Jillian, CEO). Le développement au sein du Laboratoire d’InfoRmatique en Image et Systèmes d’information (LIRIS : INSA, UCBL, UL2, CNRS, ECL) de l’outil analytique doté de géolocalisation en intérieur – grâce à des balises Beacon judicieusement positionnées – a alors permis de découvrir d’autres aspects pertinents ainsi qu’un nouveau modèle économique. « Ce n’était pas la démarche initiale, mais le fait de pouvoir suivre les déplacements, et surtout les arrêts du visiteur (avec une précision de 2 mètres), grâce au signal bluetooth émis par les balises apporte beaucoup d’informations utiles aux organisateurs d’exposition » explique Jillian. Une forte valeur ajoutée qui n’a pas échappé aux musées qui ont permis de faire la preuve de concept, au premier rang desquels le Musée de Bourgoin-Jallieu (38), le Musée de l’imprimerie et de la Communication graphique à Lyon ou encore le Musée Gallo-Romain à Fourvière et le Musée d’Art Contemporain de Lyon.

Une offre qui ouvre l’univers des possibles

MuseoPic a plus d’une option dans sa palette, avec une collection de modules de réalité augmentée pour faciliter l’intégration de contenus comme le « MuseoZoom » qui permet d’augmenter globalement la taille d’une œuvre ou de zoomer sur un détail de celle-ci pour renforcer l’accessibilité de ses collections, le « MuseoCroquis » qui montre les étapes de construction d’une œuvre (tableau, carte postale, sculpture…) depuis l’esquisse jusqu’au résultat final, le « MuseoCollage »  qui offre la possibilité au public de collectionner des détails d’œuvres exposées afin de les composer au final dans un objet personnalisé, le « Museo3D » dont le principe est de manipuler des œuvres en 3D pour en révéler toutes les facettes ou encore le « MuseoMaquette » permettant au visiteur d’« entrer » dans une maquette en localisant des contenus multimédias en réalité augmentée. A cette diversité de modules s’ajoute encore le Livre augmenté, dont le principal atout est d’offrir aux visiteurs la possibilité de tourner les pages de livres anciens et de valoriser ainsi les nombreuses numérisations d’ouvrages, la Traduction instantanée qui repose sur une application de traduction instantanée des épigraphies, ou encore plus surprenant « l’invisible rendu visible » au travers d’œuvres non exposées (en réserve, prêtées, en restauration, etc.), et l’œuvre interactive qui consiste à faire ressortir des personnages ou des détails d’une œuvre en réalité augmentée pour apprendre davantage. Afin de présenter sa large palette d’outils, MuseoPic propose à ses clients des démonstrations sur site :« Notre démarche est aujourd’hui d’entrer dans les musées en proposant le MuseoPic Tour, à la façon des résidences d’artistes » explique Jillian, révélant le potentiel incroyable de l’approche. « Nous avons une réelle longueur d’avance dans le domaine » affirme t-il.

En bref

  • Création : Mai 2016
  • Lieu : Lyon
  • Fondateurs : Jillian Boyer (CEO) / Amaury Belin (CTO)
  • Nombre de personnes : 2
  • Levée de fond : 600K€ prévue en 2019
  • Palmarès :  Lauréat de l’aide régionale à l’innovation et de la bourse FrenchTech.
  • Site internet : http://www.museopic.com
  • Contact MuseoPic : jillian[@]museopic.com
  • Contact Chef de projet Pulsalys: jean-christophe.gillet[@]pulsalys.fr
  • Laboratoire impliqué : LIRIS (UCBL, ULL, ECL, INSA, CNRS)

https://www.pulsalys.fr/nos-reussites/reinventez-visite-musee-museopic/

Newsletter