La startup Mablink Bioscience, incubée à PULSALYS, en passe de révolutionner la santé de demain grâce à sa technologie de « masquage »

Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur linkedin Partager sur google+
02 August 2019

Mablink Bioscience en passe de révolutionner la santé de demain grâce à sa technologie de « masquage »

>> Des médicaments invisibles dans l’organisme des patients atteints du cancer

Lyon, le 28 juin 2019 – Incubée par PULSALYS, la startup Mablink Bioscience développe de nouveaux biomédicaments intelligents pour lutter contre le cancer.  À la clé, un traitement ciblé et invisible dans l’organisme dont l’effet thérapeutique est considérablement amélioré, tout en garantissant une meilleure tolérance pour le patient. Cette innovation ouvre des perspectives immenses dans le domaine de l’immuno-oncologie. Mablink est lauréat du concours d’innovation i-Lab 2019.

Créée fin 2018 suite au dépôt d’un brevet international, la startup Mablink Bioscience développe une technologie innovante permettant d’accélérer l’obtention de candidats médicaments de type ADC (conjugués-anticorps-médicament), de puissants biomédicaments utilisés dans l’immunothérapie ciblée contre le cancer.  Ces candidats sont obtenus en seulement 2 semaines contre 10 mois pour les solutions concurrentes.

La startup Mablink tire tout son potentiel de sa technologie dite de « masquage » qui consiste à rendre le médicament invisible par l’organisme. Le traitement peut ainsi atteindre de manière plus sélective les cellules cancéreuses sans être prématurément éliminé par le corps. Cela améliore significativement les effets thérapeutiques grâce à l’augmentation du temps de circulation du médicament dans le sang, tout en réduisant considérablement la toxicité du traitement.

Avec cette innovation, Mablink surmonte une barrière technologique qui paraissait jusqu’alors infranchissable. La startup envisage de proposer d’ici 2020/2021 des cessions de licence pour encourager les synergies avec d’autres acteurs de la « biotech » qui ne bénéficient pas, pour l’heure, d’une telle technologie. Grâce à cette commercialisation, la startup pourra financer le développement en interne de ses propres candidats médicaments ADC, avec pour ambition de les porter en essais cliniques.

Une preuve de concept prometteuse pour vaincre le cancer

Consciente des nouvelles opportunités qu’offre cette technologie de « masquage » pour la santé de demain, la startup Mablink a décidé de lancer le développement d’un candidat médicament pouvant traiter plusieurs types de cancers. Actuellement en phase préclinique, des tests « in vivo » ont été réalisés chez l’animal permettant ainsi d’acquérir les premières connaissances sur le comportement du candidat-médicament, indispensable avant tout essai chez l’homme.

Les résultats obtenus sont très encourageants.  Avec un dosage environ 15 fois moins élevé que les thérapies concurrentes, l’équipe scientifique de Mablink a constaté une disparition de la tumeur en seulement 20 jours. Afin d’assurer une interprétation objective de ces résultats, la startup Mablink a fait appel à l’une des références de la discipline pour la réalisation de ces tests « in vivo », le Professeur Charles Dumontet, Directeur adjoint du CRCL (Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon).

Un premier projet de R&D d’envergure soutenu par PULSALYS

Actuellement en phase de lancement, la startup Mablink est hébergée à la station π de PULSALYS qui finance un programme de recherche et développement ambitieux à hauteur de 380 000€. Ce projet consiste à développer un candidat médicament capable de traiter plusieurs types de cancers. PULSALYS accélère le développement de la startup Mablink et l’accompagne, grâce à ses différents ateliers, notamment dans la construction de son plan de développement jusqu’à la labellisation FrenchTechSeed par le consortium Pouss@LYS.

Newsletter